Rechercher

De mon propre opinion

En 1956, Solomon Asch invita un groupe d'étudiants à participer à un prétendu test de vision. Tous les participants étaient complices de l'expérimentateur, sauf un. L'expérience avait pour objet d'observer comment cet étudiant (le sujet « naïf ») allait réagir au comportement des autres.


Tous sont assis dans une pièce et on leur demanda de juger la longueur de plusieurs lignes tracées sur une série d'affiches. À gauche, une ligne modèle, et à droite, 3 autres lignes. Chacun devait dire laquelle de ces 3 lignes sur la droite était égale à la ligne modèle de gauche.


Avant que l’expérience ne commence, l’expérimentateur avait donné des instructions à ses complices. Au début, ils donnaient la bonne réponse, c'est-à-dire aux 6 premiers essais mais lors des 12 autres, ils donnèrent unanimement la même fausse réponse. Au fur et à mesure des essais, le sujet naïf devint de plus en plus hésitant quant à ses propres réponses.


Les résultats de cette expérience ont montré que 37% des sujets naïfs finissaient par se conformer aux mauvaises réponses soutenues à l'unanimité par les complices. Ils étaient même amenés à soutenir des réponses allant contre leur propre vue.


Après l'annonce des résultats, et de la tricherie, le sujet attribuait parfois sa piètre performance à sa propre « mauvaise vue ».

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

3 + 3